Le Caire a les Pyramides de Gizeh, Alexandrie, la Méditerranée

Article : Le Caire a les Pyramides de Gizeh, Alexandrie, la Méditerranée
17 novembre 2019

Le Caire a les Pyramides de Gizeh, Alexandrie, la Méditerranée

Vue magnifique sur les pyramides de Gizeh depuis le balcon d'un immeuble dans le quartier Kafr Nassar
Vue sur les pyramides de Gizeh depuis le quartier Kafr Nassar au Caire

« Il y a plus de richesses historiques au Caire qu’à Alexandrie », me confiait le tenant d’un bazar au Caire. Ce dernier a sûrement raison. C’est un discours qui passerait bien chez un touriste qui débarque en Egypte. Cependant, le but de ce billet n’est pas de comparer les atouts touristiques des deux villes. Je veux juste opposer les choses vues, vécues et senties à Alexandrie où j’ai vécu pendant deux années académiques et Le Caire où je suis depuis environ sept mois pour des raisons professionnelles. Mais également relever les similitudes entre les deux grandes villes du pays des pharaons. Maintenant que les choses sont claires, rentrons dans le vif du sujet.

Il vaut mieux passer l’hiver au Caire et l’été à Alexandrie

Ce qui frappe au prime abord quand on débarque au Caire pour la première fois surtout en été, c’est la forte chaleur qui peut tutoyer les 45-50 degré Celsius, voire plus. Une chaleur qui donne l’impression de sortir de la terre. Elle rend l’air chaud et souvent irrespirable. Durant cette période et surtout la nuit pour dormir, ton meilleur ami est souvent le ventilateur ou la climatisation. Quand tu penses à Alexandrie, tu regrettes aussitôt la Méditerranée qui par son action adoucit le climat et rend l’été plus supportable. L’hiver est par contre plus clément au Caire que dans la ville cosmopolite. Il vaut mieux passer l’hiver au Caire et l’été à Alexandrie, selon des connaissances qui ont fait l’expérience hivernale dans les deux villes.

Des scènes de vie quotidienne presque identiques

Il y a des scènes quotidiennes qui sont presque pareilles dans les deux villes comme : des enfants qui jouent au football ou au tennis de table, d’autres qui font du vélo ou qui s’amusent dans la rue à deux, trois voire quatre heures du matin, des chiens errants – plus nombreux au Caire qu’à Alexandrie – qui aboient en chœur, des chats bien en forme, en mode recycleurs, fouillant minutieusement des poubelles.

Cigarette, football, voile et plus encore

J’ai toujours aussi cette impression que la plupart des égyptiens sont sortis du ventre de leurs mères avec une cigarette dans la main. Car, ils fument énormément. Ce qui te garantit une belle carrière de fumeur passif aussi bien dans la rue, les taxis et les transports en commun. Ils sont également de vrais amateurs de thé, de café et de chicha. J’en veux pour preuve les cafés bondés de monde les soirs. Surtout les soirées football de la ligue africaine des champions, de la coupe CAF -où des clubs égyptiens sont engagés, de la ligue européenne des champions et du championnat anglais, la Premier League. Championnat anglais où évolue un certain Mohamed Salah, icône de tout un pays, dans l’équipe de Liverpool que je peux considérer vu la ferveur et l’ambiance qui règnent dans les cafés et restaurants, comme la seconde équipe nationale d’Egypte. Je peux même dire que Liverpool Football Club est devenu l’Egypte Football Club.

Pour sa première visite à Alexandrie après quelques mois vécus au Caire, une connaissance dresse le constat suivant : « Il y a plus de femmes voilées à Alexandrie qu’au Caire. » Elles sont voilées mais restent toujours stylées avec des jeans, des baskets et souvent des lunettes de soleil associés au voile.

On note également la présence de ces multiples ponts et échangeurs dans la capitale égyptienne, plus grande qu’Alexandrie. Des infrastructures qui se ressemblent tellement au point de te faire perdre ta route. De couleur jaune et noir à Alexandrie, les taxis cairotes sont eux en blanc avec de petites nuances en noir. La comparaison s’arrête là. Il faut toujours se méfier de l’honnêteté de leurs conducteurs. Ils sont prompts à surévaluer le prix des trajets quand ils savent que tu es un étranger.

Il me serait impossible d’énumérer toutes les choses vues, vécues et senties dans les deux villes. Mais la dernière chose que je puisse dire est que Le Caire a les pyramides de Gizeh ainsi que le Nil et Alexandrie, son Phare et la mer Méditerranée. 

Partagez

Commentaires

Daouda keita
Répondre

Très bon récit

ananiagboh
Répondre

Shokran habibi.

Délivrance
Répondre

Beau billet! Welcome back

ananiagboh
Répondre

Merci.