Suis-je un déraciné?

Article : Suis-je un déraciné?
Crédit:
23 août 2016

Suis-je un déraciné?

Comme beaucoup de jeunes de mon âge ou de ma génération, je suis né à Lomé. Pas dans le village où sont censées se trouver mes origines, le village  de mon père. Nous ne sommes pas non plus nombreux à avoir un réel lien avec ce village d’origine où je suis allé qu’une seule fois d’ailleurs, quand j’avais huit ou neuf ans. D’autres n’y vont qu’une seule fois par an à l’occasion des fêtes traditionnelles. Suis-je pour autant un déraciné? N’est-on pas tout simplement de là où on vit?

A chaque fois que j’affirme n’être allé dans mon village d’origine qu’une seule fois, je suscite, en plus d’être regardé de haut, la moquerie et l’étonnement. « Tu es perdu » ou « Tu es déraciné »  me rabat-on constamment les oreilles. Parfois même, on me dit sur un ton ironique qu’il me manque beaucoup de choses et que pour y remédier, des cérémonies dans ma localité d’origine s’imposent. Car tous les stéréotypes, les clichés et préjugés dont sont victimes les gens de mon village d’origine sont pratiquement inexistants chez moi. Ce qui s’apparente pour certains à une anomalie. Pourquoi voudrait-on que j’agisse comme les gens d’un village où je ne suis pas né et où je n’ai jamais vécu? Moi je suis né à Lomé, avec d’autres réalités, un environnement et un entourage littéralement différents. Moi qui suis et continue d’être exposé, moulé et formaté  par ce que j’entends autour de moi, à la radio, ce que je lis dans la presse ou sur Internet et ce que je regarde à la télé.

Partant du principe que l’on est originaire que de là où l’on a forgé sa façon de penser, de voir le monde et d’appréhender les choses, je me considère comme un loméen à part entière car j’y suis né et je continue à y vivre, dans différents quartiers, au gré des circonstances. Mon village d’origine m’importe peu. Je ne m’y identifie guère! Cela peut choquer et je le concède! Loin de renier mes « origines », je dirai que je suis  » un déraciné » qui s’assume et je suis fier de le dire! Si je suis déraciné comme l’affirment certains, parce-que n’ayant pas de réels liens avec mon village d’origine, je peux dire que je suis plutôt enraciné à Lomé, ma ville de naissance et d’origine. Là ou toutes les cultures du Togo, de l’Afrique de l’Ouest, de l’Afrique et du monde se retrouvent. Je suis le produit de ce melting-pot.

Partagez

Commentaires

Mawulolo
Répondre

Ngba von, tu n'es pas déraciné. La vie est un choix. C'est effectivement là où on vit qui peut déterminer ce que l'on veut être. Toutefois d'autres vivent ailleurs mais ne manquent jamais un retour régulier chez eux.
Tu comprends tout le dilemme des bi-nationaux revenant jouer au foot pour le pays de leurs parents.
Être déraciné peut donc avoir plusieurs sens et tout dépend du concerné lui-même.

ananiagboh
Répondre

C'est un vrai paradoxe parfois. L'exemple des bi-nationaux en est la preuve. Quel dilemme!Je trouve cependant que les parents ont un rôle important à jouer dans ce processus d'attachement de leurs progénitures à leurs origines.Comme disent certains, je suis juste un citoyen du monde. Ça veut dire ce que ça veut dire! Lol!

John Zidah
Répondre

Déraciné? Je pense juste que c'est à chaque homme de décider de l'endroit où il veut mettre ses racines.
Au moins, t'y a été une fois. Et si tu es consideré comme déraciné, que diront-ils de nous autres qui ne pouvons même pas dire à quel point exact se situe le village sur une carte?

ananiagboh
Répondre

Tu as parfaitement raison et ta dernière question qui m'a arraché un sourire voire un rire, elle est plus que pertinente. Diront-ils peut être que tu es perdu. Lol. C'est à chaque homme de décider de l'endroit où il veut mettre ses racines et se sent à l'aise, je trouve.

Medjaka
Répondre

tout dépend de la façon dont on comprend le concept de déraciné et par rapport à quoi l'on l'est. De toutes les façons ,nous sommes tous des déracinés par rapport à une culture et et tu enracinés dans d'autres. Bien écrit mon frère.

ananiagboh
Répondre

Tout à fait. Merci!

laurette
Répondre

Bah jsui donc un déraciné aussi.. Lol.. Ça dépend de la compréhension de tout un chacun.. Au moins tu connais tes origines c'est le plus important..

ananiagboh
Répondre

Créons alors une association des déracinés. Les adhésions seront nombreuses. Lol! En attendant, contentons nous de savoir d'où nous sommes.

Caline
Répondre

Bonjour,
Tes racines,tu les trouvera seule.Moi,je viens de les avoir à travers de mon rêve.continue à cultuver l'intérieur de vous et à trouver la réponse de ce qui te manque vraiment.Caline

ananiagboh
Répondre

Merci beaucoup Caline pour ces sages conseils. Tu as raison: les réponses se trouvent au fond de moi-même. Je continue donc par chercher...

kpatcha karakatom
Répondre

Anani, ce texte me rappelle bien comment je pensais il est de cela quelques annees. Mon pere est originaire de Agoue Nyive et ma mere de Atakpame. Mon pere a quitte Agoue et a construit notre maison familliale a Xedzranawoe, a peine une vingtaine ou trentaine de minutes de notre maison familliale. Mais peux-tu t'imaginer que mon pere (pour s'eviter des problemes d'envie et de jalousie de la part de ses freres restes au village ne nous a jamais emmene au village??? il est de cela 4ans, (j'avais 20 ans deja) quand moi-meme j 'avais decide avec l'aide d'un cousin d'y aller). Quand j'y etais alle et j'ai vu le demi-frere de mon pere, qui RESSEMBLE TRAIT POUR TRAIT a mon pere, j'ai beaucoups pose de questions a mon pere. Pourquoi peut t-il se permettre de nous cacher a son frere, quelqu'un qui lui RESSEMBLE ETONNAMENT comme cela???Il m'a repondu que c'etait pour nous proteger. Aujourd'hui je vis loin d'eux. Et certaines experiences de la vie m'ont emmene a me redefinir; a redefinir mon identite. Qui je suis reellement et d'ou je viens. Je ne te souhaiterais pas d'evenements pareils dans ta vie, mais je pense que pour moi, mes origines me sont importantes. Peut-etre que je continuerais a penser que mes freres et soeurs immediats sont mes vrais, mais cela sera possible que je visite les miens(cousins ,oncles, tantes,...tout ce qui reste cote paternel et maternel).
On est de quelquepart. On n'est pas de toute part. Dans mon cas, je pense que je ressens ce besoin-la d'etre de quelquepart.

kpatcha kanakatom
Répondre

Pourquoi certains binationaux finissent par revenir au pays? La plupart d'entre eux ont un probleme d'identite. Cela devient important des fois de retourner a ses vraies origines. On n'est pas de toute part. On est de quelque part