La 3ème édition du #BlogCamp228 comme si vous y étiez

Rencontre annuelle des blogueurs togolais, la troisième édition du #BlogCamp228 s’est déroulée du 09 au 11 septembre dernier à Notsè, le berceau des Ewé. Retour sur une chronologie des événements ô combien subjective.


Jour 1

Le départ pour Notsè où allait se dérouler le #BlogCamp228 était prévu pour 14h30. La trentaine de blogueurs et aspirants blogueurs que nous étions devait se retrouver à la Station Sanol de Adido Adin, non loin du carrefour qui porte le nom, je me demande si c’est officiel, de l’ex ministre Pascal Bodjona.

Nous prîmes environ 30 minutes de retard pour diverses raisons avant que les deux bus de 15 places ne prennent la route, la Nationale N°1. Et comme un(e) blogueur(se) ça parle, ça donne son avis, on n’a pas pu s’empêcher de se livrer à cet exercice favori dans l’un des bus où j’étais en compagnie de Aphtal Cisse, Renaud Ayi Dossavi, Falone Alognon, Roland Eli Ekue et bien d’autres dont je ne me souviens plus exactement le nom, non pas à cause d’un trou de mémoire ou d’un Alzheimer récent, mais parce que ma mémoire a sélectionné ceux qui ont plus participé que les autres. De nombreux blogueurs ont participé au débat sur la valorisation que nous faisons de notre patrimoine culturel, et de ce manque présumé de désir de découvrir l’intérieur de notre propre pays le Togo. Je vous épargne les commentaires des uns et des autres.

Après deux heures d’horloge pratiquement, nous arrivâmes dans le berceau des Ewé, entendez l’Hôtel Le Berceau, lieu des travaux de ce #BlogCamp228 placé sous le thème : De la production du contenu multimédia. Nous déchargeâmes aussitôt les bus de nos bagages. Nous nous regroupâmes devant l’hôtel à la demande des organisateurs pour quelques infos pratiques sur comment nous occuperions nos chambres. Ce sera à deux participants de même sexe par chambre. Nous nous dirigeâmes alors vers nos chambres potentiels derrière @klinklinvi qui avait les clés des chambres en main et disait devant chacune des chambres: « Deux personnes ici ». C’est ainsi que je pris la clé de la 229 -comme un clin d’œil aux trois blogueurs venus de l’Est, le Bénin voisin. Gabriel Blivi, cette connaissance datant de la période où j’ai fait mon collège au CEG Ablogamé, était celui avec qui j’allais partager la 229. Nous en prîmes possession et disposâmes nos affaires. La salle de bains était parfaite dans le sens où il y avait de l’eau tiède ou froide et de l’eau…chaude. C’était important en effet, tout comme le code des réseaux wifi Berceau2, Berceau3 et Berceau4 que mon phone détectait. Car un blogueur, ça publie des trucs sur les réseaux sociaux. Ca tweete surtout. Et pour bien tweeter, il faut une bonne connexion wifi. La connexion proposée par les réseaux nationaux de téléphonie faisait des siennes et n’offrait pas une assurance tous risques. Il fallait donc se rabattre sur le wifi. Je descendis après avoir fait connaissance avec le coloc de notre chambre et allais à la réception pour demander le code du wifi de l’hôtel. La jeune fille ou le jeune homme (je ne me souviens plus trop du sexe de la personne) qui s’y trouvait me fit un signe de la main pour que je dirige mon regard derrière elle ou lui. Le code était affiché au mur et je l’enregistrai. Je retournai donc à la 229, communiquais le code à mon coloc, m’allongeais sur notre lit et voulus me connecter. Je me rendis compte que le wifi ne fonctionnait pas dans notre chambre. Je retournais, dépité, au forfait Internet de mon opérateur de téléphonie mobile. Les une heure et trente minutes qui nous séparaient du premier module du #BlogCamp228 allaient bientôt finir et il fallait se préparer pour regagner la salle où se dérouleraient les travaux, qui heureusement se trouvait juste à côté de la 229. Alléluia !

Vers 18h30, nous nous dirigeâmes, mon coloc et moi vers la salle en question. A l’intérieur, les tables étaient disposées en U avec une table d’honneur derrière laquelle se trouvait une affiche géante de la bannière du #BlogCamp228. Avant de prendre place sur nos sièges, il fallait d’abord se diriger vers une autre table qui se trouvait juste à l’extrême gauche de la porte d’entrée. Autour de la table en question se trouvaient quelques membres du comité d’organisation mais aussi des badges, des mugs et des t-shirts à l’effigie du visuel de ce #BlogCamp228, troisième du genre. Chaque participant devait donc passer prendre son mug, son badge et son t-shirt. Ce dernier devait être porté par tous, spécialement le dernier jour de ce rassemblement, le dimanche plus précisément.

Le badge devait  être porté autour du cou. Et le mug ? Je ne sais pas trop. Certains ou plutôt certaines s’en sont servies lors du petit déjeuner du lendemain, le samedi, pour boire leur thé ou leur café.

https://twitter.com/ekoimapierrette/status/775254491906076672

Je voudrais aussi souligner que nous nous étions convenus ensemble d’entrée de jeu des règles de bonne conduite devant régir le séjour à Notsè.

Ceci étant, découvrons ensemble le premier module !

« Des personnes sans personnalité ne peuvent pas tenir un blog »

Place donc au premier module : Prise en main de son blog, création et mise à jour. C’est Mylène Flicka, l’une de nos voisines venus de l’Est, qui en avait la charge. Aux aspirants blogueurs, elle a prodigué de sages conseils concernant quelques questions à se poser avant la création de son blog comme sa cible, le nom de domaine, la fréquence de publication. Aux blogueurs plus ou moins expérimentés, elle a filé quelques astuces sur la personnalisation de son blog à l’instar des plugins, du thème, etc.

Elle a ponctué sa présentation par des déclarations chocs ou punchlines comme on dit dans le monde du rap. « Des personnes sans personnalité ne peuvent pas tenir un blog » a-t-elle martelé avant de faire remarquer que « le blog est un outil puissant ».

https://twitter.com/MariiiiiiiiLyn/status/774329227571331072

Après la séance de questions réponses, nous passâmes au dîner.

Une ambiance bonne enfant a dominé dans la salle où le dîner était servi. Certaines tables étaient plus animées que d’autres, fruit de l’affinité préexistante entre beaucoup de participants.

Jour 2

Le samedi, deuxième jour, nous changeâmes de salle de réunion. Nous migrâmes vers la salle qui portait le nom du célèbre roi des Ewé, AGOKOLI. Ce changement offrait plusieurs avantages. Nous n’étions plus loin du hall. En outre, cette salle jouxtait la salle à manger où nous fîmes le premier petit déjeuner du camp. Selon le responsable des lieux qui avait suggéré ce déplacement, la connexion wifi y était bonne. Et il n’avait pas tort !

Atelier photographie

Les travaux ont débuté à 8 heures par un petit speech de Guillaume Djondo sur la délégation de l’Union Européenne au Togo, un des partenaires de l’évènement auquel d’ailleurs cette deuxième journée était dédiée. Les participants ont ensuite eu droit au second module du #BlogCamp228 qui n’est autre que l’atelier photographie présenté par Florent Banissa, photographe et infographiste. Ce dernier a initié les participants durant sa communication à la fois inclusive et interactive aux bases de la photographie. Trois questions essentielles doivent, selon lui, traverser l’esprit de celui qui se trouve derrière l’appareil photo : Quoi prendre comme photo ? Comment le prendre ? Et comment le retoucher ? Il a également fait cas des réglages du boîtier à l’instar de l’ouverture, de la vitesse d’obturation et de l’ISO : des éléments importants dans la prise d’une belle photo. Une série de questions-réponses a suivi la présentation et a porté notamment sur la règle des tiers, la plongée ou la contre-plongée, la position du sujet à prendre dans le cadre qu’il ne faut pas hésiter à remplir, l’espace négatif qui peut être positif parfois.

Sans transition, nous fûmes amenés à la pratique de prise de clichés avec nos appareils photos pour les uns et téléphones mobiles pour les autres  au bord de la piscine et dans le jardin de l’hôtel.

Bases de la retouche photo

Les photos capturées par nos différents appareils ont servi à attaquer directement les bases de la retouche photo, le module 3 confié également à Florent Banissa.

Le logiciel Adobe Photoshop Lightroom a permis aux participants de se familiariser avec les rudiments de la retouche photo, de l’importation de la photo prise, à son développement, aux palettes, aux effets possibles et aux différents réglages qui permettent de retoucher la photo à sa manière jusqu‘à son enregistrement. Plus pratique, ce module a permis aux participants de solliciter le formateur à la moindre difficulté au fur et à mesure que l’exercice de retouche évoluait. Un fait notable : ma machine m’a lâché ! J’y ai installé bien sûr le logiciel qui se fermait à chaque fois que je l’ouvrais. Je fus donc obligé de suivre les travaux chez mon coloc qui était juste à côté de moi. On était comme des inséparables.

C’est quoi un bon billet ?

Avant le déjeuner, Yannick Lawson, en prélude au module qu’il allait présenter le lendemain, a initié un débat d’une trentaine de minutes où il s’est agit pour nous d’énumérer les critères ou les qualités d’un bon billet. Les avis  étaient partagés. Le bon billet doit avoir un sujet pertinent, qui suscite un certain sentiment chez l’internaute et beaucoup de réactions (likes, partages sur les différents réseaux sociaux, commentaires, etc.) pour certains. Il doit également dépendre du style, du thème choisi, de la longueur du texte pour d’autres. Un bon titre, le ton, la photo illustrative ou tout contenu multimédia allant dans ce sens sont également des critères valables. Pour Y. Lawson, l’implication personnelle et l’opinion du blogueur, la satisfaction qui l’habite dans la rédaction de son billet ainsi que l’état psychologique du lecteur sont aussi déterminants. Nous tombâmes tous  d’accord sur le fait qu’il n’existe pas de critères immuables.

Les discussions portèrent également sur l’autocensure, la spécialisation ou la professionnalisation du blog, la possibilité de parler de plusieurs sujets sur un même blog par le truchement des catégories, la possibilité d’avoir plusieurs blogs si l’on dispose du temps et de l’énergie nécessaire, les idées de blogs innovants, les partages d’expériences, les conseils et comment faire des blogs collaboratifs.

Atelier vidéo et prise de son

Dans l’après-midi à 15 heures, c’était le moment du module 4, l’atelier vidéo et de prise de son animé par Steven Amouzou Af, réalisateur Togolais. Sa présentation a davantage porté sur la stabilité de l’image et, les différents plans (large, moyen, rapproché, gros plan).

Le plan large permet de décrire l’espace et l’environnement autour du sujet qu’on veut prendre comme cliché. Les plans moyens et rapprochés montrent les sujets en mouvement. Le gros plan fait parler le personnage et met l’accent sur un détail spécifique.  Pour le présentateur, la stabilité de l’image est très importante lorsqu’on veut faire de la vidéo.

Quatre éléments sont aussi importants dans la prise d’images : ce sont l’ISO -quantité de lumière qui rentre dans l’appareil ou la sensibilité de l’image- qui chamboule ou influe énormément dans la prise de l’image, le focal ou l’ouverture ou encore l’objectif, la vitesse d’obturation et l’équilibrage du blanc. Il a terminé le module sur le droit d’auteur appliqué à l’image.

Contraintes liées à l’organisation du Blogcamp228

Les organisateurs du BlogCamp228 à savoir Panoramique Créative et Hashtag.Com nous expliquèrent les contraintes liées à cette troisième édition notamment la difficulté de trouver des sponsors et partenaires techniques et financiers, contraintes résultant surtout du fait que les blogueurs togolais ne disposent pas d’une association légale qui puisse aller vers les potentiels partenaires. Ils sont également revenus sur les frais de participation que certains ont trouvé élevés par rapport aux éditions précédentes et ont sollicité la clémence des participants face  aux quelques imperfections ou couacs qu’ils auraient pu constater dans le déroulement du programme préétabli.

Tweetup228 : Le blog à l’ère du streaming

Le tweetup228 dont le thème était « Le blog à l’ère du streaming » a clos les travaux de la journée. La modération était assurée par Yannick Lawson qui  invitât  dès le début les twittos à définir les concepts du thème avant le débat proprement dit. Le blog est une plateforme web qui permet la publication de contenu (texte, images, son, gif, vidéos). Le streaming qu’on peut faire à travers des plateformes et applications comme Youtube, Facebook Live, Periscope, Snapchat et Netflix, est cette possibilité de visionner des vidéos en direct ou en différé. Le streaming, menace au blogging ? Faire du streaming est-ce faire du blogging ? Qu’est-ce qui définit la qualité d’un contenu ? Le blogueur doit-il forcément s’adapter au streaming et varier ses contenus ? Tous ceux qui produisent du contenu font-ils du blogging ? Voilà autant d’interrogations qui ont meublé les débats aussi bien houleux et constructifs qu’enrichissants.

Si certains estiment qu’une technologie nouvelle n’est pas forcément une plus-value, d’autres ont trouvé qu’il faut s’adapter aux progrès de la technologie en publiant sur son blog non seulement des textes illustrés de photos mais aussi des sons, des vidéos, etc. Les nouvelles technologies ne sont pas forcément une menace et peuvent venir en complément de ce qui existe déjà en termes de fonctionnalités dans l’animation du blog. Ne pas s’adapter n’est pas non plus une mauvaise chose en soi. Tout dépend de l’objectif poursuivi et des centres d’intérêts des uns et des autres. Le choix d’intégrer de nouveaux contenus sur son blog ou non est donc libre a conclu le modérateur.

https://twitter.com/elzogbea/status/774673672908967937

Jour 3

Le dimanche et dernier jour du camp, nous étions tous dans nos t-shirts, blancs pour certains (comme moi) et bleus pour d’autres, à l’effigie du visuel de la 3ème édition de ce #BlogCamp228. Je faisais partie du lot des lève-tôt qui se trouvaient dans le hall de l’hôtel où le wifi est beaucoup plus fluide vers 6 ou 7h.  45 minutes après, on nous fit signe que le petit déjeuner était prêt et que nous  pouvions passer dans la salle. Devant le hall de l’hôtel, certains prenaient déjà des ego portraits de groupe en guise de souvenirs.

Contenu multimédia et référencement web

De la salle du petit déjeuner, nous passâmes directement à la salle de conférence où Foly Amouzou nous attendait pour le cinquième  et avant dernier module au programme : Contenu multimédia et référencement web. J’appris qu’il y a deux référencements web : le normal ou le naturel qui se fait à la base des titres des sites et le payant ou lien sponsorisé. Je pris également connaissance de quelques plugins SEO WordPress. Comme après chaque module, la traditionnelle série de question-réponse eut lieu.

Avant le dernier module, Cyrille Nuga nous fît un speech d’un quart d’heure sur : « Du blogging et du droit d’auteur ».

Prévu la veille, la visite chez le chef traditionnel Agokoli de Notsè s’imposait et nous nous mîmes en route non pas pour le rencontrer, mais pour voir un de ses représentants nous entretenir sur la muraille de Notsè. Je vous laisse vous faire votre petite idée là-dessus à travers les quelques tweets qui en ont parlés.

 

Atelier d’écriture

Pour boucler donc la boucle, nous passâmes au dernier module, « L’Atelier d’écriture » dont Yannick Lawson avait la charge. J’ai assez bavardé ! Je vous laisse apprécier la série de tweets qui retrace les points saillants de la présentation.

Une petite cérémonie de clôture a mis fin aux travaux. Nous fûmes invités séance tenante à rédiger un billet collectif sur cette troisième édition du #BlogCamp228. Un billet nourri de jeu de mots, de tournures alambiquées pour les non-initiés. Vous en jugerez vous-même !

https://twitter.com/dygbahou89/status/774961777905926144

Dans la seconde d’après, tout le monde ramassait ses clics et ses clacs aussi bien dans la salle de conférence que dans sa chambre. Certains copiaient des photos d’eux pris par ceux d’entre nous qui avaient des appareils photos, pour se souvenir, à n’en pas douter, des bons moments passés lors de ce #BlogCamp228.  Nous descendîmes tous avec bagages dans la salle à manger pour le dernier déjeuner avant le départ. De la pâte avec de la  sauce adémè que nous savourâmes autour des différentes tables était au menu.

Avant le départ, une séance de prise de selfies de groupe s’imposa, naturellement. Le téléphone de Mylène Flicka a été le  plus entreprenant et s’est taillé la part du lion.

https://twitter.com/MylneFlicka/status/774996929705050113

Sur le trajet  retour, ceux qui ne voulaient pas rentrer les mains vides ont pu, avec quelques arrêts, acheter des fruits et des légumes. Mais une heure trente voire deux heures après, on était déjà de retour à la station Sanol de Adido Adin. Les Béninois avaient encore du chemin à parcourir. Les taxis moto en place dans la station en quête de potentiels clients guettaient nos faits et gestes. Pendant ce temps, nous nous fîmes des adieux via des accolades, des étreintes, des bises et des promesses de se revoir bientôt pour tel ou tel projet.

Après une petite réunion avec  Koko Saint Kokou et Lynk Florent pour parler justement d’un projet, je pris un taxi moto et rentrais à la maison, éreinté, mais avec le sentiment d’un week-end bien rempli et la tête pleine de résolutions par rapport à l’animation de mes blogs, leurs personnalisation surtout et une envie de mettre à profit tout ce que j’ai pu apprendre à travers les différents modules.

  4 comments for “La 3ème édition du #BlogCamp228 comme si vous y étiez

  1. 30 septembre 2016 at 19 h 26 min

    Rien à redire…. nickel.. 🙂

  2. Mawulolo
    5 octobre 2016 at 12 h 39 min

    Bon billet …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *