Quand ton prénom fait de toi ma petite sœur

Par analogie ou par procuration, tu es devenue ma petite sœur.

Et moi, ton grand frère.

Ton prénom a suffi pour arriver à cette inspiration.

Débordante, mon imagination ?

 

Au début, je trouvais drôle

De jouer ce rôle,

Que tu m’as donné.

Et que j’aime bien jouer.

 

J’en suis ravi, avec le recul.

Je me dis que c’est un privilège d’être ton grand frère.

Toi, qui dans ta démarche de mannequin, ressemble à Naomi Campbell.

Ça ne doit pas arriver tous les jours.

Naomi_Campbell_Cannes
Crédit photo: Georges Biard

Tu m’as fait penser à elle tel un déclic.

Le jour où, Florence et moi t’avions accompagné dans ce magasin de perruques.

Si tu n’as pas ses yeux,

Marcher naturellement, comme elle dans les défilés de mode, est déjà fabuleux.

 

T’es belle comme une éthiopienne.

Et autant mignonne.

Tu as ce grain de beauté

Et cette remarquable gracilité.

 

Tu as ce regard innocent.

Ce rire chantant.

Ce nez particulier.

Et ce sourire en coin qui m’est devenu familier.

 

Je te trouve assez respectueuse,

Travailleuse,

Compréhensive,

Et brave.

 

Mais, aussi honnête,

Patiente,

Calme,

Comme un britannique qui a du flegme.

 

Tu as tout ce qu’un grand frère voudrait chez une petite sœur.

Tu es une frangine qui n’affiche presque pas ou jamais de mine patibulaire.

Ce qui ne t’empêche pas d’être taquine.

Et super maline.

 

Ta tendresse

Et ta gentillesse

Ne sont plus à démontrer

Ni à prouver.

 

Je te signale qu’une partie de ma barbe, depuis un moment, a commencé à devenir blanche.

C’est un signe de sagesse à ce qu’il paraît.

Ce qui veut dire que toi et moi, nous n’irons jamais au clash.

Je ne vois pas d’ailleurs l’intérêt.

 

Tu peux compter sur mes conseils avisés.

Pour des cours d’Ewe[1], je suis également disposé.

Ce sera davantage pour toi un atout.

Et aussi, une façon de mieux prononcer entre autres « Midounou »[2].

 

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, ce ne sera pas gratuit.

Tu devras consentir régulièrement, lors du déjeuner au resto chez Mustapha, à me laisser ton dessert.

Surtout les fruits.

Incompatible avec le rôle de grand frère ?

 

[1] Langue parlée essentiellement au sud du Togo.

[2] Littéralement « Mangeons » en Ewe est une invitation à manger.

  2 comments for “Quand ton prénom fait de toi ma petite sœur

  1. Anonyme...
    9 février 2018 at 22 h 39 min

    Ça c’est Laetitia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.