L’hiver alexandrin est bien arrivé ou « winter has come »

Non, ce billet n’est pas un spoiler de l’ultime saison de la série Game of Thrones (GoT) qui sortira finalement à l’été 2019. Ah l’été ! Que il me manque ! Pour le fan de GoT que je suis, ce n’est plus l’hiver vient ou « Winter is coming » mais l’hiver est bien arrivé ou « Winter has come » ici à Alexandrie, tout comme dans la série. Un hiver alexandrin qui est là depuis un moment déjà et dont je souhaite vous parler.

Pour le subsaharien que je suis, il fait vraiment super froid ici. L’européen, le canadien ou l’américain, voire même l’alexandrin ou l’égyptien, tous n’auront pas le même avis que moi… Il fait très froid, surtout le matin et le soir, quand il n’y a pas de soleil. Avec des températures qui oscillent entre 8 et 12°C, c’est un véritable mystère, douloureux. Un matin, en allant en cours, j’ai été sidéré de voir un gars plongé dans la mer au niveau de la corniche. Moi qui ne jure que par l’eau chaude… « Ici il fait froid à l’extérieur comme à l’intérieur » a lâché un jour  Laeticia, une amie burkinabé, revenue de ses congés de fin d’année à Paris. A Paris, son appartement disposait d’un système de chauffage, mais ici dans mon appart, ce n’est pas le cas !

Mon appareil de chauffage, quand il marchait encore

Je me rappelle de cette soirée où, en attendant le bus pour rentrer, mes mains ont failli geler. J’aurais dû porter des gants, je l’avoue. Mes poches m’ont sauvé.  Je me souviens également de toutes ces fois où le vent a soufflé tellement fort que j’ai cru être emporté comme dans un tourbillon. Ça n’aide pas d’être svelte, maigrichon et efflanqué comme moi en de pareilles circonstances.  J’essaie de maintenir mes pieds au sol et de marcher à pas feutrés tant bien que mal. Je vacille. Je chancelle. Au pire des cas et malgré moi, je danse le moonwalk comme Michael Jackson !

De la sandalette aux fringues que je dois porter une fois rentré, tout est froid. Le pompon, c’est mon lit : il est glacial. Il est comme trempé dans l’antarctique. Cet appareil, de mauvais aloi, qui me sert de chauffage et me donne souvent des maux de tête, ne fait pas le poids. Ses ampoules sont d’ailleurs grillées. Pour aller me coucher, c’est tout un rituel : je prends d’abord une douche bien chaude, ensuite je repasse mes couvertures que j’ai triplées depuis un moment. Les chaussettes aussi ! Je mets un bonnet, parfois une écharpe. Je me blinde quoi ! Ou disons plutôt que je me couvre bien. Il ne me manque que la godasse pour aller jouer au foot !

Ces solutions se révèlent souvent éphémères. Une autre amie, Yvette, camerounaise, m’a filé une astuce. Et ça marche plutôt bien ! Il s’agit de simuler une bouillote :  je remplis d’eau chaude une bouteille plastique d’eau minérale d’une capacité de 15 à 20 litres au bas mot. Je place ensuite cette bouteille sous mes couvertures et tout près de moi. Le tour est joué ! Mes couvertures et le lit restent bien chauds, jusqu’au petit matin. La bouteille, il m’arrive de la caresser, de l’étreindre, de la serrer comme … une femme ! Certains hommes, lorsqu’ils réussissent à mettre une femme dans leur lit,  l’appellent leur « chauffage naturel ». Tout un concept !

Il y a encore d’autres moyens, comme par exemple couvrir le sol de tapis, placer un seau rempli d’eau chaude dans sa chambre et laisser la vapeur la réchauffer ou carrément positionner ses couvertures au-dessus du seau un moment afin de les réchauffer. Je ne n’ai pas encore essayé. Mais si vous aviez d’autres techniques ou astuces de grand-mère, n’hésitez pas à les mettre en commentaire. C’est un immense service que vous me rendriez, ça pourrait vraiment m’aider !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.