Tacharafna

Je t’aurai dit en Arabe: tacharafna.

Autrement dit : Enchanté.

Si l’occasion m’était donnée de te rencontrer

Pour la première fois comme si on ne se connaissait pas

 

Tu avais l’air inaccessible,

Austère et pas du tout affable.

Mais, ce n’était qu’une impression

Et un véritable procès d’intention.

 

Tes anciens verres te rendaient trop sérieuse.

C’était vraiment dommage !

Mais, dès que tu souriais, c’était autre chose

Tu révélais ton joli et mignon visage.

 

Ta face est en réalité celle d’un chérubin,

Un ouvrage divin,

Admirable comme une rose

Et un véritable régal quand t’es joyeuse.

 

Tes nouveaux verres, je kiffe !

Ils te font ressembler à Daniel Radcliffe,

Qui incarne Harry Potter dans son adaptation au cinéma.

Ce qui confirme ton aura.

 

Dans ce laps de temps assez court,

J’ai découvert ton rire,

Ta gentillesse,

Et ta tendresse.

 

Nous nous sommes découverts des atomes crochus.

Ce qui n’était pas évident au début.

A l’aéroport d’Accra, tu avais pris mon surplus de kilo.

Sans trop rechigner, tu m’as déchargé, un tantinet, de mon fardeau.

 

J’adore tes petits pieds,

Ta petite bouche, ta joue balafrée ou scarifiée.

J’aime cette cicatrice de brûlure que tu as à la main droite.

Elle ressemble à un joli tatouage réalisé avec une parfaite réussite.

 

J’aime ta façon de m’appeler,

Avec cette voix de capricieuse,

Et surtout cette douceur qui la caractérise.

Je ne suis pas indifférent à ta manière de me regarder.

 

Quand tu poses ta tête sur mes épaules, c’est le pied !

Lorsque tu t’endors, je suis apaisé.

Quand nos bras se croisent, c’est enviable

Et superbement admirable.

 

Quand tu poses ta tête sur mes genoux,

Que je caresse ton visage,

Je suis aux anges.

J’imagine que pour toi, c’est super doux.

 

Tu es sublime avec ton pardessus en Jean.

Comme sur cette photo, où assise, tu portes une chemise blanche et une jupe bleue.

Tu y parais magnifiquement clean,

Insolemment attirante avec cet air sérieux.

 

J’aime quand tu m’écoutes,

Prends mes conseils en compte.

Car remplie de beaucoup de vertus,

Tu ne joues pas à la têtue.

  6 comments for “Tacharafna

  1. Sylvia
    17 décembre 2017 at 7 h 22 min

    je me vois a travers ce joli poème.
    je suis très heureuse que tu penses tout cela de moi.
    je suis aussi enchantée de t’avoir connu. Et c’est pour la vie.
    pas besoin de connaître une personne pendant des années pour l’apprécier. Je t’ai apprécié avant même qu’on ne prenne la route pour cette aventure qui va encore plus nous rapprocher.

    Tu te souviens durant nos réunions de préparation de notre voyage d’étude, on s’asseyai toujours ensemble par pur hasard évidemment même si le hasard n’existe pas. Et on avait commencé a causé comme de vieux amis qui se sont retrouvés.
    mon chéri Senghorien…Merci pour ce joli cadeau d’anniversaire.
    l’aventure ne fais que commencer.

    • ananiagboh
      17 décembre 2017 at 14 h 01 min

      Nous sommes sur la même longueur d’onde. Je suis sans voix. Speechless!

  2. Koffi Martin
    18 décembre 2017 at 10 h 26 min

    Quelle déclaration !!! J’en suis vraiment ébloui.
    Bonne chance aux tourtereaux. T’as été inspiré sans doute. Je crois que je sais désormais où demander conseil.

  3. Déli
    19 décembre 2017 at 12 h 29 min

    Wow! Inspiration,quand tu nous tiens! Beau et frappant. Le poète en toi s’épanouit de plus en plus :*

Répondre à Déli Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *